Ca fait longtemps que je n’ai rien écrit sur ce blog. Mais à l’occasion de la première vague de froid, j’avais envie de partager mes méthodes simples pour économiser de l’énergie en hiver.

 

Je suis locataire. Si j’avais été propriétaire, j’aurais surement investi dans une meilleurs isolation, surtout sous les toits. Mais ce n’est pas le cas, et je ne vais donc pas dépenser à tord et à travers pour un bien qui n’est pas à moi… Je me borne donc a faire de petites amélioration, simples et pas très chères.

 

Et pour vous dire si ça marche, sachez que marlgré le froid dehors (4/5 degrés), je suis dans mon salon ou il fait entre 18 et 21 degrés, sans allumer le chauffage!

 

Des joints en silicone autour des fenêtres

La première consiste a refaire les joints autour des fenêtres. En effet, je ne sais pas qui a construit ce bâtiment, mais en hiver, on sens de l’aire frais passer sous les fenêtres, et pas qu’un peu! Autant laisser une fenêtre ouverte!

Pour remédier à cela, j’ai utiliser du joint en silicone, comme pour les salles de bains. C’est assez simple à poser (vous trouverez beaucoup de sites sur internet qui en parlent), et efficace pour boucher les trous. Le silicine existe en transparent ou en blanc, c’est selon votre gout. Personnellement, je préfère le transparents, plus invisible à mon gout.

 

Un rideau pour remplacer une porte

Comme j’ai un duplex, j’ai une cage d’escalier, dans laquelle il y a la porte d’entrée qui mène directement vers l’extérieur. Autant dire que ce n’est pas chauffage… Mais le pire, c’est qu’il n’y a pas de séparation avec la pièces à vivre principale qu’est le salon. Tout architecte digne de ce nom aurait mis une porte-fenêtre par exemple, mais non, cela aurait peut-être coûté trop chère… Et dans ces conditions, chauffer le salon était peine perdue… Alors comme je ne suis pas propriétaire, et que je ne vais pas me permettre d’installer moi-même un porte, j’ai installé un grand rideau bien épais que je ferme en hiver. Ce n’est pas grand chose, mais on sent pourtant bien la différence de température entre l’entrée glaciale et le salon.

 

Ouvrir les stores ou les volets dès qu’il y a du soleil, les fermer dès qu’il est caché

Pour chauffer efficacement une pièce, rien de mieux et de plus écologique que les rayons du soleil. La stratégie est simple: Laisser passer le soleil dès qu’il se lève, pour réchauffer les pièces dans la journées, et fermer les stores et les volets dès qu’il se couche. En effet, bien que n’était pas toujours très épais, les stores et les volets forment un petites couche d’isolation supplémentaire, pour tenter de garder un peu plus longtemps la chaleur chez vous. Idem pour les rideau…

 

Ne pas ouvrir laisser les fenêtres ouvertes toute la journée

C’est bête, mais je vois des voisins le faire, et ils se plaignent ensuite du froid! Il est conseillé, pour une bonne aération, afin de renouveler l’air d’une chambre par exemple, de laisser les fenêtres ouvertes 15 minutes. Inutiles de le faire plus longtemps. Faites le de préférence le matin, pour que vos pièces puissent se réchauffer par la suite dans la journée!

 

Sacrifier des pièces froides

Vous n’êtes pas obligé de chauffer la totalité de votre habitat! Certaines pièces, comme les entrées ou les cages d’escalier sont très difficilement chauffages, alors pas la peine d’essayer… En règle générale, sacrifier les pièces ou vous ne restez pas longtemps, au profit des pièces à vivre. Et bien sûr, n’oubliez pas de fermez les portes des pièces que vous chauffez, pour éviter que la pièce d’à coté ne la refroidisse.

 

 

 

 

 

Ecrit par admin, rubrique Economies d'énergie. Date: 30 octobre 2012, 9:58 | Pas de commentaire »

Ecrire un commentaire

ou

Votre commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Attention: Les commentaires sont modérés et peuvent mettre un certain temps à apparaitre. Ne repostez pas votre commentaire si celui-ci n'apparait pas immédiatement.